Quand Gogoligo déshonore Faure Gnassingbe

L’affaire fait le tour des réseaux sociaux ces derniers jours. Dans un Facebook Live, l’humoriste togolais Gogoligo habillé à l’effigie de Faure Gnassingbe, s’en prend violemment au prélat Kpodzro avec une bassesse qui fait réagir la toile.

Dans une société togolaise où les valeurs coutumières et culturelles enseignent la notion de respect aux personnes âgés, le jeune humoriste n’a fait preuve d’aucune retenu. Pour déshabiller le vieux archevêque de 90 ans, Gogoligo a utilisé des mots indignes qui n’ont laissé personne indifférent.

Beaucoup soutiennent qu’il serait dans les bonnes grâces du régime UNIR, ce qui lui donnerait des ailes pour diffamer des citoyens togolais sur Facebook. Or Faure Gnassingbe avait fait de la paix, son plus grand axe des campagnes électorales.

Faure Gnassingbe , le nouveau président élu du Togo est donc interpellé sur ces sorties liberticides de l’humoriste, lesquelles sorties sont contraires aux valeurs de paix et de cohésion sociale, surtout que Gogoligo s’affiche habillé aux couleurs du parti UNIR. Sans oublier que l’humoriste déshonore tous les autres artistes togolais. Un artiste ne serait il pas un éducateur?

Le jeune humoriste n’est pas à sa première sortie ratée. Il y’a quelques jours, Gogoligo avait formulé des allégations graves contre d’autres citoyens togolais.

Faure Gnassingbé étant garant du respect des textes en vigueur au Togo sur le respect de la dignité humaine, son silence sur les dérapages du jeune humoriste peut prêter à une hypothèse de complicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *