Crise post-électorale au Togo : Agbeyomé Kodjo prêt à mourir

Agbeyomé Kodjo, candidat à la présidentielle du 22 février conteste les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale Nationale Indépendante (Ceni) et compte maintenir la pression jusqu’au départ de Faure Gnassingbé. En conférence de presse ce mardi 25 février 2020, l’ancien président de l’Assemblée nationale confirme sa victoire et botte en touche les chiffres communiqués par la Ceni.

« Regardez les chiffres qui viennent du septentrion, c’est là que le crime a été commis », a déclaré Agbeyomé Kodjo. Le candidat de la dynamique Monseigneur Kpodzro n’entend pas se faire voler sa victoire. Il s’abstient ce pendant de révéler la stratégie qu’il compte mettre sur pieds. « Cette fois-ci ça ne se passera pas comme les fois d’avant. Nous on n’a pas d’armes, on n’a pas d’argent mais on a Dieu et le peuple avec nous », rassure-t-il.

Pour défendre sa victoire, le président du parti politique MPDD est prêt à sacrifier sa vie. Agbeyome Kodjo dit ne rien à perdre. Un bon leader doit selon ses propos être en mesure de perdre sa vie pour la cause qu’il défend.

« Ils vont tomber, ils ont pris un plat chaud. Ils vont laisser (…) Moi Dieu m’a beaucoup donné je peux partir à tout moment », a-t-il déclaré.

Pour sa part l’archevêque émérite de l’archidiocèse de Lomé ne compte rien lâcher. Ces propos sont à la limite des menaces de malédiction à l’endroit du président sortant Faure Gnassingbé. « Allez dire à Faure que comme la colle , je me collerai à ses fesses et je m’accrocherai à ses bottes jusqu’à ce qu’il ne restitue au peuple,  sa victoire écrasante qu’il tente de voler. Je serai son cauchemar, cause de ses insomnies et de son manque d’appétit jusqu’à ce qu’il à nous rendre notre victoire à nous », a laissé entendre Monseigneur Kpodzro.

Selon les chiffres publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendance (Ceni), le taux participation à l’élection présidentielle du 22 février 2020 est de 76, 63%. Comme ses partisans l’annonçaient, le président sortant Faure Gnassingbé en lice pour un quatrième mandat a été élu au premier tour avec un score fleuve de 72,36%. Il est suivi par le candidat Agbeyomé Kodjo qui a glané 18, 37%. Jean Pierre vient en troisième position avec 4,35%.

Le candidat Agbeyomé Kodjo n’a pas attendu la proclamation officielle des résultats de la Ceni avant d’annoncer sa victoire et demander à Faure Gnassingbé d’organiser la passation du pouvoir.

« Au regard des résultats que nous avons compilé à travers les procès-verbaux en notre disposition notre candidat a gagné l’élection présidentielle du 22 février 2020 au premier tour avec un score oscillant entre 57 et 61%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *