Aimé Gogué “La Ceni a proclamé les résultats sans disposer de certains PV physiques”

Ce midi, sur une radio privée togolaise, Aimé Gogué, le candidat de l’opposition à la récente élection présidentielle est revenu sur les circonstances dans lesquelles s’était déroulé le scrutin du 22 février . le professeur a soulevé de graves irrégularités ayant émaillé cette élection dont la non disposition de certains PV physiques par la CENI avant la proclamation des résultats provisoires.

Faure Gnassingbe est provisoirement déclaré président du Togo par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) après les élections présidentielles du 22 Février avec 72,36%. Une réélection qui occasionne une énième crise post-électorale au Togo dès lors les opposants rejettent les chiffres de la ceni. Si le candidat Agbéyomé se déclare vainqueur, d’autres opposants comme Aimé Gogué demandent une proclamation des élections bureau de vote par bureau de vote tout en brandissant des preuves de fraudes énormes.

Reçu ce midi sur une radio privée de la place, Aimé Gogué, le président de l’Alliance des Démocrates pour le développement Intégral (ADDI), n’a pas caché ses déceptions quant aux irrégularités constatées durant le scrutin.

Le professeur Aimé Gogué révèle entre autres que son délégué à la CENI avait été envoyé au Maroc pour y superviser le scrutin ainsi et celui du MPDD du candidat Agbéyomé envoyé en RDC. L’ADDI et le MPDD n’avaient donc pas de représentants à la CENI pendant la compilation et la proclamation des résultats.

La Ceni aurait elle agit ainsi à dessein pour empêcher à ces candidats de l’opposition d’avoir un droit de regard sur le déroulement du scrutin? difficile de l’affirmer.

L’autre irrégularité soulevée par Aimé Gogué est que la Ceni ne disposait pas de certains PV pysiques avant de procéder à la proclamation des résultats. “la CENI doit proclamer les résultats provisoires en ayant les PV physiques. C’est lorsque mon délégué était à l’aéroport qu’on disait qu’on allait publier les résultats. Donc l’ambassadeur du Maroc qui est le président de la CELI là-bas n’a pas ramené les PV physiques avant que la CENI ne proclame les résultats”, déplore Aimé Gogué qui affirme par là que le CENI a violé ses règlements.

Depuis le 22 février, les allégations de fraudes attribuées au parti Unir ne cessent de pleuvoir. Des voix s’élèvent de tous cotés pour exiger une proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote et c’est d’ailleurs la position des Etats Unis d’Amérique.

Pour le gouvernement togolais pas question d’aller a ce principe qui ne figure pas dans les lois togolaises.

La proclamation définitive des résultats par la cour constitutionnelle est attendue dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *